Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE RAVIN ROUGE - Anne CAZAL
  • LE RAVIN ROUGE - Anne CAZAL
  • : Projet de film à partir du Roman historique "Le Ravin Rouge" - Auteur : Anne CAZAL.
  • Contact

Recherche

Liens

24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 20:20

Très chers adhérents et amis,

Le dernier communiqué vous informant sur le projet de film paru sur ce site date du 31 mars 2012… Nous vous avions promis un communiqué trimestriel,  nous sommes donc en retard pour cette parution et j’aurais dû faire paraître le 30 juin 2012 un nouveau communiqué.

La faute m’en incombe entièrement…  Seulement, ce jour là,  30 juin 2012, mon cher époux, avec lequel j’ai passé plus de soixante ans de ma vie en lui donnant cinq fils, me quittait pour un monde meilleur… Pendant quelque temps, je suis restée comme paralysée, physiquement et intellectuellement, et même aujourd’hui,  je n’ai pu me remettre de cet arrachement, car, dans ce monde liberticide, il existe encore des conjoints fidèles qui souffrent parce qu’ils ont vécu, et vivent toujours au-delà de la mort, un véritable amour.

Donc, j’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de mon silence qui jamais, à aucun moment, même aux pires, n’a signifié renoncement : grâce à la ténacité de notre équipe, et au soutien financier de M.Pierre Descaves que nous remercions au passage, quelles qu’aient été les tentatives de destruction du projet, votre scénario existe, il est répertorié, enregistré, et je puis vous affirmer qu’en comparaison de ce qui s’est réalisé jusqu’à ce jour, il est excellent. Je n’en veux pour première preuve que la réaction spontanée d’un réalisateur expérimenté qui, après l’avoir lu, a déclaré : « je suis partant » !

Ce scénario est, actuellement, entre les mains du premier de nos producteurs, et il est en lecture chez d’autres, car la réalisation d’un film de cette importance ne peut se faire sans plusieurs producteurs et sans financements extérieurs considérables …

Le premier collecteur des dons en aurait reçu 1.500 qu’il a partiellement renvoyés aux donateurs, lesquels, découragés, n’ont pas répercuté vers l’association RAVIN ROUGE LE FILM les sommes qui leur avaient été retournées… Peut-être par manque d’informations, pour ne pas dire abondance de désinformations. Le trésorier de cette association n’a reçu que 174 dons, et ces 174 donateurs là ont reçu leur carte de membres d’honneur… Nous regrettons qu’il n’en ait pas été de même pour les autres, mais leurs coordonnées ne nous ont jamais été communiquées… Quoi qu’il en soit, aujourd’hui la collecte est terminée et le projet est entre les mains des professionnels du cinéma.

C’est pourquoi, cette association, créée uniquement pour vous accueillir et vous renseigner, n’a plus de raison d’être et va être dissoute. Je demeure, quant à moi, et en tant qu’auteur de l’ouvrage adapté, à votre écoute, comme je le suis depuis plus de vingt ans. J’ai donc souhaité conserver ce site, sur lequel vous trouverez désormais les communiqués périodiques sur l’avancement du projet.

Sachez seulement qu’il vous faudra être patients… Combien de temps devrons-nous encore attendre pour assister à la première de ce film ? Je ne saurais vous le dire… Je préciserai simplement que notre inexpérience en la matière nous avait fait espérer un accomplissement rapide, mais nous savons maintenant que pour mener à son terme une telle réalisation, pour donner vie à ce qui pourrait être notre « Autant en emporte le vent », bien à nous, il faut donner du temps au temps, cinq ou six années peut-être, et je prends pour exemple le dernier film paru sur notre cher pays, sachant que, pour celui-ci, cinq années se sont écoulées du début du projet à sa sortie en salle…

Notre chargée du développement, qui s’est acquittée avec succès de la mission dont nous l’avions chargée, aurait pu nous quitter pour passer à autre chose… Elle ne l’a pas fait parce qu’elle partage la passion de l’auteur pour l’Algérie française, et, surtout, pour la fraternité existante entre ses différentes populations,  ce qui, après avoir lu l’ouvrage, l’a incitée à s’associer, elle aussi,  à l’espoir de rendre accessible à tous cette indéniable vérité, jusqu’à ce jour occultée !

Votre scénario est autrement éloquent que tout ce qui a été réalisé jusqu’ici. Simplement, une telle réalisation nécessite de gros investissements, ce qui, à l’heure actuelle, ne relève pas de la facilité.

Or, notre projet a tout juste dix-huit mois d’existence, et sa croissance est encourageante puisque le scénario est terminé, qu’un réalisateur l’approuve, étant prêt à s’engager dans l’aventure, qu’un premier producteur fait de même, et que d’autres réponses sont en attente…

Permettez-moi de conclure par un appel à la solidarité communautaire. Si je suis encore debout à 80 ans, bien que fracassée par le deuil qui m’a frappée, c’est bien parce que je partage toutes les souffrances, et toute l’amertume, ressenties par ma communauté en exil : les Français d’Algérie. C’est bien pour eux que j’ai fait preuve d’une ténacité sans faille, héritage des pionniers qui m’ont précédée, pour mener à bien cette adaptation cinématographique…

Alors aidez-moi à informer les miens de l’état actuel de notre projet commun : IL CONTINUE ET JE LE SUVRAI JUSQU'A SA COMPLETE REALISATION, SI DIEU ME PRETE ENCORE ASSEZ DE VIE POUR CELA … Mais si Dieu me rappelle à lui avant son achèvement, alors je compte sur vous, Français d’Algérie, mes frères, pour reprendre le flambeau et je vous en remercie du fond du cœur : IL FAUT QUE LE MESSAGE PASSE !

Gardez espoir …  Un jour, dans une salle obscure, chacun de vous retrouvera cette ivresse confuse qui semblait descendre du ciel avec la lumière et monter du sol, avec les embruns de la mer… Et, pour un moment, un moment seulement, vous retrouverez pleinement tous les rêves qui vous ont hantés pendant un demi-siècle,  ces images qui vous feront oublier vos désillusions et vos peines…

Et si, à la sortie de la séance, vous surprenez quelques larmes furtives sur le visage de quelques spectateurs métropolitains, peut-être aurez-vous, alors, l’impression d’être enfin … compris !

Je n’en demande pas plus. Même si je ne suis plus parmi vous lors de la première projection, vous entendrez encore battre mon cœur, en unisson à ceux de tous ces disparus qui vous sont chers !

 

                                                                                                       Anne CAZAL 

 

Partager cet article

Repost 0
Anne CAZAL Film Ravin Rouge - Anne Cazal - dans Le Ravin Rouge - Le film
commenter cet article

commentaires

Estrella 24/10/2012 23:32

Tardivement mais sincèrement je vous présente mes condoléances.Merci pour votre courage et votre tenacité.
Daniel Estrella